Elite CrossFit Coach discute de l'équilibre entre l'endurance et la force

Elite CrossFit Coach Discusses Balancing Endurance With Strength
Les athlètes craignent généralement que leur force ou leur puissance ne diminue à mesure qu'ils améliorent leur endurance aérobie.

Cependant, l'entraîneur de CrossFit Chris Hinshaw n'a constaté aucune corrélation négative de ce type chez les athlètes d'élite qu'il a entraînés.

Ancien triathlète professionnel Ironman, Hinshaw a travaillé avec certains des plus grands noms du CrossFit, notamment Rich Froning, Mat Fraser et Tia-Clair Toomey.

Et l'Américain insiste sur le fait que le développement de l'endurance n'affecte pas négativement la puissance. "Dans de nombreux cas, l'inverse est vrai tant que le travail d'endurance est effectué avec modération", a-t-il déclaré à BOXROX .

"Rich Froning est passé d'un mile de six minutes à un mile de 5:41 au cours des 12 premières semaines où nous avons travaillé ensemble. Pendant ce temps, son squat arrière a augmenté. Selon ses propres mots, "tous mes chiffres ont continué à grimper".

Le champion des Jeux, Mat Fraser, a vécu une expérience similaire après avoir coopéré avec Hinshaw, bien qu'il ait déjà acquis une force phénoménale grâce à son expérience d'haltérophile olympique.

"Il [Fraser] était celui qui me préoccupait le plus car c'est un haltérophile très expérimenté, et que se passerait-il si mon entraînement d'endurance avait un impact négatif sur sa force et que cela diminuait ?

"J'ai vécu ce grand moment. Mat Fraser faisait un de mes entraînements, c'était 3 tours de 3 x 600m pour un total de 5400m. Il courait un rythme de mile de 6 minutes. Trois heures plus tard, il a frappé un PR de 170 kg (375 lb) dans son Clean and Jerk. Pour moi, c'était super excitant.

Le dilemme de l'entraînement CrossFit est de développer la forme physique sur plusieurs distances de course. Pour ce faire, Hinshaw entraîne plusieurs systèmes énergétiques avec différentes intensités, des sprints complets au jogging facile.

"Je viens d'un milieu d'endurance", dit-il. "Je comprends la science de l'endurance. J'entraîne mes athlètes de manière très traditionnelle à partir de ce que j'ai appris de ma carrière de compétition dans les triathlons longue distance.

"Le Crossfit est sensiblement différent de cela. Nous ne ciblons pas une distance spécifique pour être bon. Nous voulons être bons sur une large gamme de distances et nous devons donc nous entraîner et être préparés pour cela.

"Il est toujours important de développer un arsenal de vitesses pour votre course."