Mobilité vs flexibilité : sur quoi les athlètes devraient-ils se concentrer ?

Mobility vs Flexibility: Which Should Athletes Focus On?

Les termes mobilité et flexibilité sont souvent présentés comme des domaines clés pour améliorer la résistance aux blessures et l'amplitude des mouvements.

Beaucoup de gens utilisent les deux mots de manière interchangeable, souvent sans savoir qu'ils signifient deux choses très différentes.

Cela nous laisse avec la question de savoir quelle est la différence entre flexibilité et mobilité, et sur quoi les athlètes devraient-ils se concentrer ? Ici, Built for Athletes jette un œil.

Mobilité vs Flexibilité

La flexibilité concerne la capacité d'un muscle à s'étirer et à s'allonger. Il peut être mesuré en tenant des poses fixes et est amélioré par des étirements statiques traditionnels.

La mobilité est liée à l'amplitude des mouvements au niveau des articulations et à la facilité avec laquelle les muscles peuvent se déplacer entre les articulations. Une bonne flexibilité favorise la mobilité, mais vous avez également besoin de force musculaire et de stabilité.

Vous pouvez voir la différence vous-même en vous tenant debout et en levant le genou vers votre poitrine aussi loin que vous le pouvez. C'est une mesure de votre mobilité. Pour mesurer la flexibilité, saisissez votre genou et tirez-le davantage vers votre poitrine.

Mobilité cible pour la performance athlétique

Nous savons que les athlètes les plus flexibles ne sont pas toujours les plus performants. Une bonne mobilité a tendance à être beaucoup plus applicable et spécifique à la plupart des sports qui impliquent des mouvements actifs.

En course à pied, par exemple, les muscles de vos jambes doivent en fait avoir un certain degré de raideur pour pouvoir performer à un niveau élevé. En fait, il a été démontré que les étirements statiques comme échauffement diminuent les performances dans les sports d'endurance ainsi que dans les sports de puissance, car ils diminuent l'explosivité des muscles.

Il est maintenant presque universellement admis que les étirements statiques avant une séance d'entraînement doivent être évités, et de nombreux athlètes d'élite arrêtent les étirements statiques dans les jours précédant la compétition.

Bien sûr, si vous trouvez que les étirements statiques sont bénéfiques pour votre récupération, vous n'avez pas nécessairement besoin de les éliminer complètement de votre programme. Des pratiques comme le yoga peuvent certainement aider à rajeunir les muscles et à prévenir les blessures. N'oubliez pas que la flexibilité est une composante de la mobilité globale.

Mais sachez que cela n'améliorera pas nécessairement vos performances et qu'il a été démontré qu'une bonne amplitude de mouvement est directement liée à résistance aux blessures .