Rapport du Wodapalooza CrossFit Festival : Toomey bat Sigmundsdottir

Wodapalooza CrossFit Festival report: Toomey beats Sigmundsdottir

Tia-Clair Toomey a dissipé tout doute quant à savoir qui est la force dominante au sommet du CrossFit féminin en devançant Sara Sigmundsdottir en forme au Wodapalaza CrossFit Festival à Miami.

Sigmundsdottir avait l'air impérieux en remportant les titres de l'Open et du Championnat de Dubaï plus tôt cette saison, ce qui a suscité des doutes quant à savoir qui est le meilleur chien de la division.

La paire est finalement apparue dans le même peloton au cours du week-end et, après avoir pris les devants samedi, Toomey a montré sa classe dans les phases finales de la compétition pour décrocher la victoire.

Elle détenait une avance de 16 points avant l'avant-dernière épreuve nommée "Down-Up" qu'elle a remportée, se déplaçant confortablement devant le terrain, pour lui donner une avance confortable avec une séance d'entraînement restante.

En raison du nombre d'athlètes ayant déjà réservé des billets pour Madison, l'invitation aux Jeux a filé jusqu'à la 10e place alors que la Canadienne Emily Rolfe a devancé de peu Colleen Fotsch par seulement quatre points.

Le peloton masculin de haute qualité a été remporté par le champion de l'Open Patrick Vellner, qui a défendu son titre avec un style spectaculaire.

Pour la première fois de l'histoire, une sanction a été décidée par un tie-break après que les deux meilleurs athlètes ont terminé exactement sur les mêmes points.

L'Américain Cole Sager a égalé le total de 714 de Vellner, mais n'a remporté aucune épreuve, ce qui signifie que le Canadien a dominé le podium grâce à ses trois victoires d'entraînement.

Bien que Sager ait entamé la dernière journée avec une avance globale de 64 points, les deux derniers événements ont profité aux forces de son adversaire et Vellner n'a montré aucun nerf en remportant la première place dans les deux.

Saxon Panchik a assuré sa troisième apparition consécutive à Madison en remportant l'invitation à la quatrième place.

La division par équipe a été remportée - plutôt prévisible - par Mayhem Freedom, mais ils ont été poussés jusqu'au bout par l'équipe GOWOD.

Contrairement à l'affaire unilatérale des Jeux de 2019, l'équipe de Rich Froning n'avait qu'une avance de deux points samedi soir.

Ils assureraient la victoire en remportant la victoire dans le "Down-Up" et en montrant ensuite un bon sang-froid lors de l'entraînement final pour maintenir leur avance, cependant.