Quel entraînement physique les pilotes de F1 font-ils ?

What Fitness Training Do F1 Drivers Do?

Malheureusement, la Formule 1 est l'un des nombreux sports à avoir été touché par l'épidémie de coronavirus, le début de la saison étant reporté.

Non seulement cela a provoqué un bouleversement majeur pour les fans du monde entier, mais cela a jeté un gros problème pour les entraîneurs de fitness qui ont planifié la formation des conducteurs ces derniers mois.

On comprend souvent mal pourquoi les pilotes de F1 ont besoin d'entraîner leur corps, mais si l'on considère que leur fréquence cardiaque se situera en moyenne entre 140 et 170 battements par minute tout au long d'une course qui peut durer jusqu'à deux heures, en même temps que des quantités extrêmes de g -force sont placées sur le corps, cela devient assez évident.

Ici, Built for Athletes examine les composants essentiels qui composent le programme de formation d'un pilote de F1.

Cardio

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, les fréquences cardiaques des pilotes montent dans les zones quatre et cinq pendant des périodes prolongées pendant les courses, avec des pics d'environ 205 ayant déjà été enregistrés, donc un bon niveau de forme cardiovasculaire est essentiel.

Pour y parvenir, on leur prescrit généralement des séances de course à pied, de vélo ou d'aviron environ deux à trois fois par semaine.

Celles-ci impliqueront soit de longues activités en régime permanent à une fréquence cardiaque basse pour améliorer la forme aérobie, soit des séances d'entraînement HIIT.

Entraînement en résistance

En plus d'une routine cardio régulière, les pilotes doivent être forts pour permettre à leur corps de faire face aux forces g pendant les courses.

L'un des domaines les plus importants à renforcer est le cou, de sorte que les conducteurs seront parfois vus avec des poids lourds attachés à la tête de la même manière que les boxeurs le sont souvent.

Les muscles des jambes sont également très importants en raison de la force nécessaire pour casser la voiture à grande vitesse.

Dans cet esprit, les conducteurs effectueront régulièrement des soulevés de terre et des squats afin de développer les fessiers et les muscles autour des hanches.

Ces séances de résistance seront souvent effectuées 2 à 3 fois par semaine également.

Mobilité

L'objectif principal du travail de mobilité est la prévention des blessures et il joue un rôle clé dans les programmes prescrits.

Les exercices peuvent être effectués avant et/ou après les séances d'entraînement, ou il pourrait même y avoir une séance distincte impliquant de la flexibilité un jour de récupération.

De nombreux conducteurs, dont Lewis Hamilton, sont connus pour pratiquer régulièrement le yoga ou le pilates, citant les avantages supplémentaires de la force de base qui peuvent être obtenus ainsi que la mobilité.