Tour d'horizon du CrossFit French Throwdown 2019

CrossFit French Throwdown 2019 Round-Up

Tour d'horizon du CrossFit French Throwdown 2019

Le French Throwdown fin juin a donné aux Athlètes leur dernière chance de se qualifier pour les CrossFit Games 2019.

Built for Athletes jette un regard sur le meilleur de l'action du dernier événement sanctionné de la saison.

Hommes Élite

Le Finlandais Jonne Koski a remporté le premier prix chez les hommes Elite, tandis que Willy Georges de France et Josh Miller des États-Unis ont respectivement terminé deuxième et troisième.

Koski, 25 ans, était au milieu du peloton après le premier tour basé sur la course à pied, mais une victoire dans l'événement 2 l'a laissé bien placé après le premier jour. Une performance dominante samedi, avec des finitions de premier, premier et deuxième, suivie de deux scores solides dimanche lui a permis de gratter la victoire par seulement 14 points.

Comme Koski et Georges s'étaient déjà qualifiés pour les Jeux, Miller a assuré sa première apparition à Maddison. Sur son compte Instagram, le joueur de 35 ans a posté : "Après 7 ans de travail acharné et de dévouement, un rêve est enfin devenu réalité pour moi... Dire que je suis excité serait un euphémisme."

Elliot Simmonds, qui avait déjà obtenu sa qualification pour la finale de la saison du mois prochain, était l'athlète britannique le mieux classé en cinquième position.

Femmes élites

La section féminine a été remportée par Jacqueline Dahlstrom de Norvège. L'Américaine Carrie Beamer et l'Islandais Eik Gylfadottir ont monté sur le podium.

La constance de Dahlstrom la distingue. Bien que la joueuse de 27 ans n'ait pas réussi à remporter une épreuve, elle s'est classée dans le top 10 de toutes les étapes sauf une, prenant la 12e place du Sumo Deadlift High Pulls and Shoulder to Overheads le jour 2.

Les trois premiers finalistes étant tous déjà qualifiés pour les CrossFit Games de cette année, Sabrina Caron, quatrième, a réservé son billet à domicile pour assurer une première apparition à Madison.

Caron avait raté la qualification à l'Open, où Carole Castellani était la première Française, mais cette fois-ci s'est classée sept places plus haut que sa rivale.

Hellen Nutter de Second City CrossFit à Birmingham a été la meilleure britannique en 18e.

Équipes d'élite

Il s'agissait d'un top cinq entièrement américain, avec Invictus Boston, Team Romwod Meat Squad et CrossFit Mayhem Independence sur le podium.

Invictus a remporté des victoires dans cinq des sept dernières épreuves pour gagner par 140 points et se qualifier pour Madison.

Compex UK de Bullpen Fitness à Worcester était le meilleur des deux équipes britanniques.