0

Votre panier est vide

février 10, 2020 1 min lire

Lefteris Theofanidis, troisième du CrossFit Open, a réagi avec provocation à un test de drogue raté, sur Instagram : « J’en ai rien à foutre en l’air. »
Theofanidis a écrit les mots dans une série d’histoires à la suite d’une déclaration par les responsables de CrossFit Games qu’il avait testé positif pour les substances interdites.
Le champion grec a dominé le sommet du classement pour les quatre premières semaines de l’Open en Octobre et Novembre l’année dernière, ne manquant la première place en raison d’un désastreux dernier tour.

Aujourd’hui, près de trois mois après la fin de l’Open, un test raté qui a eu lieu le 12 décembre au Dubai CrossFit Championship a finalement été publié. Theofanidis a fait appel de la décision afin que l’histoire controversée pourrait gronder dans les prochains mois, avec des fonctionnaires confirmant qu’ils ne seront pas la liste des infractions spécifiques ou des sanctions jusqu’à ce que le processus d’appel a pris fin.

À Dubaï, parmi un terrain de grande qualité, l’homme de 30 ans a terminé 25e, le Canadien Patrick Vellner - qui avait auparavant battu Theofanidis à la couronne de l’Omnium - terminant deuxième devant son compatriote Brent Fikowski.

Theofanidis a réussi 59e lors de ses débuts aux Jeux de Madison l’an dernier après son résultat décisif de quatrième à l’Open 2019, avant de quoi il n’avait jamais placé dans le top 100.

Son test positif survient après que sept athlètes ont été reconnus coupables de violations de substances interdites pendant et après les Jeux de 2019.

Les coupables dans ces cas ont été suspendus allant de deux à quatre ans.


Souscrire