5 façons de limiter une gueule de bois affectant les performances d'entraînement

5 Ways To Limit A Hangover Affecting Training Performance

Beaucoup d'entre nous avec des programmes d'entraînement intensifs sont réticents à manquer des occasions sociales qui impliquent de boire, mais sont tout aussi réticents à sacrifier les gains d'entraînement.

Il est donc essentiel de planifier des moyens de minimiser les effets de l'excès d'indulgence sur votre entraînement.

Ici, Built for Athletes explore 5 façons d'y parvenir.

Hydratez-vous avant et après

L'alcool est un diurétique, ce qui signifie qu'il vous fait uriner fréquemment, ce qui déshydrate le corps.

Boire une boisson hydratante ou beaucoup d'eau en prévision d'une forte consommation d'alcool plus tard dans la nuit pourrait vous assurer que vous ne vous sentirez pas aussi mal le lendemain matin et que vous pourrez fonctionner à un niveau supérieur.

Bien que continuer à prendre de l'eau entre deux boissons alcoolisées tout au long de la soirée puisse provoquer des regards ou des commentaires amusants de la part de vos partenaires de consommation, c'est le moyen optimal de limiter votre déshydratation.

Que vous soyez assez courageux pour le faire ou non, vous pouvez remplacer les électrolytes que vous avez perdus en fin de soirée et le lendemain matin.

Repas nutritif de fin de soirée

Il peut être extrêmement tentant de s'arrêter pour un repas de restauration rapide en fin de soirée après une séance de beuverie, mais cela vous laissera probablement plus léthargique le lendemain.

Au lieu de cela, essayez de manger quelque chose de nutritif comme du beurre de noix sur du pain grillé.

L'avocat peut aussi être une source de potassium, un électrolyte qui aura été perdu.

Dormir

L'alcool perturbe notoirement votre sommeil, ce qui est bien sûr vital pour le processus de récupération d'un athlète.

Si vous savez que vous allez probablement boire beaucoup dans un proche avenir, essayez de compléter votre sommeil par des siestes dans les jours qui précèdent et après si possible.

Changer de sessions importantes

Être flexible à l'entraînement est une bonne qualité chez tout athlète.

Si la séance se fait quand même, ce n'est pas la fin du monde si ça se passe le mauvais jour.

Lorsque vous avez un entraînement clé prévu le lendemain d'une grosse soirée bien arrosée et que vous savez que vous aurez du mal à donner le meilleur de vous-même, avancez-le.

Tapisser votre ventre

En mangeant un bon repas avant votre séance de beuverie, vous ralentirez la vitesse à laquelle l'alcool pénètre dans votre circulation sanguine.

Cela permettra à votre corps de mieux le traiter et, espérons-le, de réduire les effets de la gueule de bois le lendemain matin.